Proposition 1 (Atelier nouvelle)

27891431_205430010009775_3406571895145889792_n_002

 

La faim du temps. Un daim dans une clairière. Le nain de jardin dans la forêt. Le pain, perdu comme petit poucet. L’inquiétance à la place de l’inquiétude. Etre autre chose qu’une chose : une fin en soi. Pourquoi est-ce presque toujours le soir ? T’es IN poète.
La peur de l’ennui. Le brouillard qui tombe. La vue qui se trouble. Un étourdissement lié aux mouvements trop rapides, trop saccadés, dû au changement de lunettes. Ça en fait des mondes disait le temps. Tirer les deux grands rideaux de la scène ? Les rideaux rouges dans la série Twin Peaks : le sol et ses zébrures en noir et blanc, obsédantes. Le temps perdu sans madeleines.

Le mouvement perpétuel. La déchetterie, ses recyclages vertueux. Un cycle, pas la bicyclette. Qu’est-ce qui sonne derrière moi ? Un tintinnabule autour du cou d’un basilic. Le temps qui nous attend. Et celui qui ne nous attend pas. Qu’est-ce qui cloche ? L’éthique, compulsive. Le balancier et la balançoire. Un matin et une lenteur inconnue. Une tête sans un corps, ce n’est rien. Le peintre ne fait que des tableaux qui correspondent à son nom. Ne sait rien faire d’autre qu’avec ses mains. Le poète, lui, est un maelstrom, le mouvement est sa condition humaine.

Silence.

C’est quoi ? : Atelier proposé par François Bon sur son Tiers Livre.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s