, et la…

klezmer
Concert de Muskar XIII – Draguignan – rue de la liberté…

… suite pourrait continuer ainsi : que font les sons en nous, qui se bousculent, s’impriment, dans nos corps, dans nos chairs, dans nos mœurs ? Laissons-les nous chavirer ou refusons-les, ceux qui nous gênent, qui nous font mal ou qui hérissent nos poils… désagréables quand ils ressemblent à du bruit, mais ce qui est bruit pour l’un est son pour l’autre. Sont, les bruits. Sommes des Pas. Plutôt que des multiples Je suis de circonstance, même si parfois utile. N’empêche, on hésite à découvrir, à se découvrir. Par peur. Plutôt ne pas dire qui on est. Ou se raconter autrement. Dire ce que l’on n’est pas. Plus facile. On marque le tempo. Avec son pied. Avec notre corps, notre cœur qui entraîne respirations. Cet instant parfois qui est tentation, où l’on pourrait ne pas reprendre souffle. Mais c’est un réflexe, une habitude, physiologique et congénitale. Le corps décide pour nous. La pensée a aussi des degrés divers que nous ignorons. Sommes ignares. Et, c’est sans doute mieux, de ne pas tout entendre, de ne pas tout voir. Et La. Lala lala. Les bruits sont. Partout. En permanence. Deviennent sons harmonieux quand ? Il faut se mettre en scène pour cette transformation. L’écoute n’est pas naturelle. Elle était vitale quand traqué, il fallait fuir. Nous nous sommes rassemblés. Dans une salle pour écouter. Des autres qui produisaient des sons. Bruyamment. C’était joyeux. C’était festif… Bruissions à l’unisson…

Silence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s