Involution

photographie christophe grossi
Photographie de Christophe Grossi

« Involuer, c’est avoir une marche de plus en plus simple, économe, sobre. » nous raconte Deleuze en penseur de la décroissance, dans ses dialogues avec Claire Parnet.  L’involution est le repli vers soi.  Involuer, oui… Il ne s’agirait pas de se protéger, non, nous sommes vivants, actifs et vifs. Mais plutôt de respirer, de retrouver la capacité de respirer. Ce mythe de la croissance perpétuelle nous conduit vers le gouffre. On ne le voit pas encore. On ne le verra peut-être pas. On tombera d’un seul coup. L’Autre n’existe plus, il n’y a plus que le même, le semblable. C’est inquiétant ce même, ce semblable partout autour de nous. Et toute élévation de la voix, même pour jouer, est perçue comme une agression qu’il faudra réprimer ou canaliser dans une loi. Marcher dans l’autre sens ne suffit pas non plus. En partant dans l’autre sens, vous rencontrerez les mêmes thuriféraires de la croissance, vous scrutant, moqueurs et ébahis, avec leurs yeux éblouis. Spirales, maelstroms, tourbillons nous empêchent en permanence de s’agripper au bord. On ne veut pourtant plus jouer.  Il y en a marre du ludique. Est-ce encore possible de décroitre vers son intérieur ? Je sens ce vent frais, pourtant…

Silence

Publicités

Une réflexion sur “Involution

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s