« Les religions, comme toutes les idées, méritent la critique, la satire et oui, notre irrespect sans crainte. » (Salman Rushdie)

Relire Voltaire, certes. Mais pas que… Entendre ce que dit Rushdie, auteur toujours vivant ce jour, après plus de dix ans à se terrer, est indispensable. La critique des excès de la religion est vitale (sans jeu de mots) pour la raison et notre intégrité physique.

Marche républicaine en soutien aux victimes de l'attentat contre le journal Chalie Hebdo le 11 janvier à Paris - Place de la Nation - Je suis Charlie
Photo de Martin Argyroglo Paris 11 janvier 2015 manifestation Je suis Charlie

« Religion, a mediaeval form of unreason, when combined with modern weaponry becomes a real threat to our freedoms. This religious totalitarianism has caused a deadly mutation in the heart of Islam and we see the tragic consequences in Paris today. I stand with Charlie Hebdo, as we all must, to defend the art of satire, which has always been a force for liberty and against tyranny, dishonesty and stupidity. ‘Respect for religion’ has become a code phrase meaning ‘fear of religion.’ Religions, like all other ideas, deserve criticism, satire, and, yes, our fearless disrespect. »

Soutien de Salman Rushdie à Charlie Hebdo – 7 janvier 2015 – site English Pen

« La religion, comme forme médiévale de déraison, combiné aux armements modernes devient une vraie menace pour nos libertés. Ce totalitarisme religieux a causé une mutation mortelle au cœur de l’Islam et nous en voyons les tragiques conséquences à Paris aujourd’hui.
Je suis avec Charlie Hebdo, comme nous le devons tous. Pour défendre l’art de la satire, qui a toujours été une force pour la liberté et contre la tyrannie, la malhonnêteté et la stupidité.
‘Respect de la religion’ est devenu une manière détournée de dire ‘peur de la religion’. Les religions, comme toutes les idées, méritent la critique, la satire et oui, notre irrespect sans crainte. »
(Traduction Emmanuel Florac)

Et méditer cet extrait tiré de l’autobiographie Joseph Anton de Rushdie : « Le puritanisme : la peur terrible que quelqu’un, quelque part, puisse être heureux. » : « Il savait, de façon absolument certaine, que le cancer du fanatisme qui se propageait dans les communautés musulmanes finirait par exploser dans le monde entier bien au-delà de l’islam. Si la bataille intellectuelle était perdue, si ce nouvel islam parvenait à établir son droit à être « respecté », à voir ses adversaires critiqués, présentés comme infréquentables, voire même, pourquoi pas, tués, alors la défaite politique ne tarderait pas à suivre. »

Silence.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s