#39/50

Tu me tiens, je te porte, Nout veille, ample soutient. Etayer la voûte et sentir à nos paumes, croître les blés. FloH
Tu me tiens, je te porte, Nout veille, ample soutien. Etayer la voûte et sentir à nos paumes, croître les blés. FloH

« Etre en vie sans bouger » reste un oxymore : une impossibilité. La curiosité est notre originalité, notre spécificité. La pensée doit rester nomade, agile, vive comme l’hirondelle, surtout si les corps demeurent de plus en plus immobiles. Devenir un escargot avec sa maison sur le dos est une solution.

Silence – 50/50/50

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s