#38/50

38 50 A l'aune du souvenir, ces images sur tes paupières ont fui, il reste la poussière et la douceur de l'oubli. FloH
A l’aune du souvenir, ces images sur tes paupières ont fui, il reste la poussière et la douceur de l’oubli. FloH

C’est par le toit percé, que la maison ancestrale devient ruine, même si les fondations sont profondes, bien ancrées et solides. La pluie, le feu, le vent… les quatre éléments, devraient nous forcer à avancer en hordes, fraternelles et collaboratives. Mais nous ne sommes plus nomades et le plus souvent, seuls.

Silence – 50/50/50

Advertisements

2 réflexions sur “#38/50

  1. J’aime vraiment beaucoup cette série /50 (j’espère qu’elle continuera après 50/50 :-) ). C’est (je trouve) très bien écrit et beaucoup est dit en peu de mots: mais tellement bien dit! et cela me parle…

  2. Bonjour je vous remercie… nous vous remercions parce que c’est un projet que j’ai réalisé avec ma compagne Floh.. elle me propose des photos avec un texte sans savoir ce que j’ai écrit.. et je choisis…. mais bizaremment fabuleusement la photo va avec mon texte.. osmose ? Il y aura un 51/50 en guise de post scriptum mais pas plus.. nous avons proposé le livre à un éditeur numérique.. à suivre… mais bien entendu il y aura d’autres séries à venir… ensuite nous sommes sur un projet plus important mais de celui-ci rien ne transpirera sur le net ;) avant son édition :)))) bonne journée f et f gros merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s