#13/50

13 50 Fragments, détails, petits faisceaux, la vie tient à ses fils que nous tramons menus, inutiles, essentiels. Serait partie du rien, pour être un peu de tout.
Fragments, détails, petits faisceaux, la vie tient à ses fils que nous tramons menus, inutiles, essentiels. Serait partie du rien, pour être un peu de tout. FloH

Ne pas se soucier du lendemain semble illusoire. Notre roman débute d’une façon saisissante. Tout de suite fonçons, fonçons vers… Vers où fonçons-nous ? Rarement, nous prenons un temps de pause pour questions. Quel est ton souffle ? Jusqu’où peux-tu courir jusqu’à t’affaler dans l’herbe, épuisé mais heureux ?

Silence – 50/50/50

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s