#3/50

3 50 Chemin offert à nos pensées en friches - FloH
Chemin offert à nos pensées en friches – FloH

Jouer. On ne le fait pas exprès. Il faut être tombé. Une fois ne suffit pas. On s’égratigne, on s’érafle. On a besoin que la peau se tanne, se boucane. Les traces des écorchures sont comme restes de gomme sur dessin. On souffre. Mais soufflir n’est pas jouer.

Silence – 50/50/50

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s