L’ombre disparue par Cécile Benoist (Vase communicant, août 2014)

©Cécile-Benoist
©Cécile-Benoist

.

Je ne dirai pas la sérénité qui glisse ici, ce souffle qui enveloppe, le bleu infini et le vert inhabituel. Et le petit baobab, qui sait ce qu’il tait ? Son ombre n’existe pas, elle a préféré lui laisser toute la place.
Sur l’herbe, le tronc joue d’un faux reflet. Charme optique. À la différence de ses semblables d’antan, il n’abritera jamais l’âme d’un griot. Ceux qui avaient chanté et récité toute leur vie trouvaient là le silence éternel.
Le sable reste à bonne distance pour le moment. Enfoui sous l’herbe, il s’étend plus loin. Mais qui peut prévoir l’avenir du sable ? Accuser le papillon est vain. Motus sur l’homme, qui s’acharne encore et encore contre celle qui le porte. Il a oublié son origine sauvage.
Le silence me bouscule à présent. Éphémère, il devient vacarme de mots qui surgissent, d’inquiétudes pour toi, jeune baobab. Tes racines seront-elles assez puissantes ? Tes branches suffisamment solides ? Un génie pourra-t-il te protéger de ce qui te guette ? Mais bientôt la langue disparaît, et mon âme devient muette.
Et des images défilent, je te vois dans quinze, vingt, cinquante ans. Des enfants jouent autour de toi, une vieille vient chercher tes fruits pour soigner sa petite-fille, une jument se repose sous tes branches, un cultivateur déjeune dans ton ombre. Un voyageur écoute ton silence. Comme moi.

.

Cécile Benoist

.

Ce qui est sauvage ? La littérature ? Le silence ? Les ombres disparues ? Tout cela, et bien d’autres choses… Voici notre exercice partagé avec Cécile Benoist, auteure multiple du blog-atelier La littérature sauvage. Bienvenue dans mes flâneries et merci à toi, Cécile, d’accueillir mon Silence sauvage

.

Vases communicants ? qui se déroulent tous les premiers vendredis du mois depuis le 3 juillet 2009 à l’initiative de deux auteurs et blogueurs : François Bon et Jérôme Denis. Une page Facebook et un blog associé : le rendez-vous des vases sous la coordination de Brigitte Celerier permettent de créer les liens entre blogueurs (auteurs), de définir éventuellement un thème, d’associer images ou sons avec le texte. Le principe n’a pas évolué depuis la création : chacun écrit sur le blog de l’autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre, telle est la consigne.

Et les lectures de ce mois sont à poursuivre ici.

Bonnes lectures

Silence

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s