Foutraque cohérence

2013-07-19 10.52.54

Il y a la vie, le fleuve dans la ville et les changements d’idées qui suivent le cours de l’Ill. Nous cherchons à être cohérent mais la vie est constamment baroque. Tout est courbe, je hais la ligne droite, c’est congénital. La cohérence est comme un mirage en plein désert qui s’éloigne au fur et à mesure que l’on avance. Nous sommes comme l’aiguille de la boussole, sans cesse agités cherchant le Nord. Sommes engoncés dans un panel de vraies ou fausses valeurs qui nous empêchent de respirer, de faire de vrais choix, choix qui seraient de suivre la petite voix  intérieure qui vous dit : fais ceci, fais cela, ah, mais je n’ose pas… Foutraque cohérence… On se retrouve ainsi enfermé dans une cour intérieure, même ensoleillée… mais dans la cour il y a toujours une porte… Je suis la course du soleil, marchant le long de l’Ill et demain sera un autre jour… la vie est brève… je pense à celle qui me fait battre le cœur… le vent se lève, me sens comme fétu de paille…

Silence

Publicités

6 réflexions sur “Foutraque cohérence

  1. Concernant la cohérence, cette phrase de Lynch me vient à l’esprit en lisant vos mots.
    « Je ne vois pas pourquoi les gens veulent absolument qu’une oeuvre ait un sens alors que leur vie n’en a aucun. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s