Il a neigé à Tel Aviv-Yafo… (Une carte postale de Tel Aviv de Sabine Huynh) – Lundi 24 juin 2013

3

.

Il a neigé à Tel Aviv-Yafo.  À l’aube. Les parents ont réveillé leurs enfants pour leur montrer. D’épais flocons sont tombés pendant une heure.

Je t’écris du plus vieux studio de photographie de la ville, Pri-Or, « fruit de la lumière » (un million de photos), où j’essaie de trouver un nouveau souffle pour un texte que j’écris depuis des mois sur cette métropole où je vis, ville insaisissable (elle s’échappe chaque jour un peu plus à travers les mailles de mes mots).

Il fait trente degrés dehors. Cela fait deux heures que je suis plongée dans des photos d’archives, des vignettes conservées dans de grands classeurs noirs. Je porte des gants en coton blanc. Je ne les enlève pas pour feuilleter un supplément en anglais du journal Haaretz de la semaine dernière, « Israel in Camera ». Il m’attendait sur le bureau où j’ai étalé une dizaine de cartes postales, toutes des photographies en noir et blanc du studio Pri-Or PhotoHouse, prises par Rudi Weissenstein (né en Tchécoslovaquie en 1910, arrivé à Tel Aviv de Vienne en 1936). Blanc comme la paix, noir comme les ombres de la Shoah. Le supplément couvre les soixante-cinq ans du pays avec des photos d’archives. Sur l’une d’elles, Adolf Eichmann, alors captif en Israël, chaussé de ses fameuses lunettes à monture noire et vêtu d’un pull, d’un pantalon et de chaussettes de couleur sombre, lit un livre, allongé sur un lit de prison, ou plus exactement sur un matelas posé sur une table et recouvert d’une couverture en laine. Sous sa tête, une couverture pliée lui sert d’oreiller. Sous ses pieds, une troisième couverture, pliée également. Une paire de pantoufles fourrées à carreaux monte la garde par terre.

Sur une autre photo, la neige tapisse le bitume. La légende dit que certains se sont inquiétés de cet hiver « européen », tandis que d’autres ont regardé leurs mains tremblantes en murmurant que c’était la première fois de leur vie qu’ils « tenaient » de la neige. L’ont-ils trouvée aussi froide que la glace du glacier « Glidat Brooklyn » dont l’image montre l’enseigne ? Enseigne sous laquelle un(e) résident(e) promène un schnauzer au pelage aussi blanc que la poussière de fées.

Nous sommes le 6 février 1950, et c’est une merveille d’être en vie pour voir cela.

Sabine

(Tel Aviv, le 24 juin 2013)

Publicités

3 réflexions sur “Il a neigé à Tel Aviv-Yafo… (Une carte postale de Tel Aviv de Sabine Huynh) – Lundi 24 juin 2013

  1. Si je ne me trompe pas ce « sanctuaire » photographique se trouve Rehov Allenby, j y suis restée un moment à farfouiller pour essayer de retrouver des photos de mon père, de 46 à 48, mais je n’avais presque aucun élément, je crois qu il y avait là une vieille dame ou un vieux monsieur, je me souviens avoir photographié la vitrine où il y avait des photos de tous les prime ministers, je la retrouverais pour toi :-)))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s