Contemplatif nerveux

.

.

.

.

.

.

.

.

« Suis resté fidèle à des riens qui pour moi font un tout ». Fidèle (Charles Trenet).

.

.

Fidèle. Fidèle. Suis resté fidèle à des choses sans importance pour vous… Un chemin qui, traces, laissent. Des pans de ma mémoire pourtant nécessaire palimpseste. Une certaine manière d’avancer ou de marcher : préférer Soleil à Saturne, même si les anneaux de Saturne ont des attraits parfois envoutants. Fidèle malgré trahison. Fidèle surtout à cause de la trahison. De ces êtres avec qui l’on fait parcours et qui n’ont pas trouvés qui ils sont ni ce dont ils ont besoin,  nous empêchent de mener flânerie commune. Nous tirent la manche, nous blessent comme cailloux dans chaussures, le marcheur. Savoir pardonner sans oublier. Ne sommes pas faits pour la solitude ou pour servir de béquilles alors cherchons toutes les compromissions au lieu d’apprendre à nous connaître. Nous nous accrochons des étiquettes pour ne pas être bancal, mais… Rester fidèle à chemin originel, aperçu un jour, rêvé… A la croisée d’un des chemins suivis, se rendre compte que l’on chemine depuis un moment déjà avec son ou sa semblable, que chaussures ne peuvent plus alors accueillir mauvais petits cailloux, que marcher est plaisir dorénavant… Devenir enfin le flâneur qui sommeille en nous. Elle m’dit : « tu n’es pas un flâneur, tu vas trop vite ». Je souris. Ce n’est pas faux. J’lui réponds : « suis un contemplatif nerveux, c’est pour ça ! » Elle sourit à son tour. Ce n’est pas facile de marcher à deux. Ce n’est pas facile d’avoir le même pas. Pas facile de croire à un autre dieu… que soi… Je chemine dans mon Prévert… sans jamais me lasser de sa bonne humeur… contagieuse…

Silence

Faire signe (saison 2) : journal quotidien jubilatoire en 200 mots ou quelques… : 166

____________________________

Notule de la mémoire :

1. Fidèle, fidèle je suis resté fidèle
A des choses sans importance pour vous
Un soir d´été, le vol d´une hirondelle
Un sourire d´enfant, en rendez-vous
Fidèle, fidèle je suis resté fidèle
A des riens qui pour moi font un tout
Un vieux toutou, une boite d´aquarelle
Le port de La Nouvelle au mois d´août.

2. Fidèle, fidèle je suis resté fidèle
A des lieux et des amis très doux :
Un drôle d´Albert et sa sœur en dentelles
Un castillet tout neuf, un Canigou.
Une rue de Béziers, une tante Emilie
Une maman partant pour Budapest
Ma vieille maison avec sa tonnellerie
Et près de la gendarmerie, les express.

3. Fidèle, fidèle je suis resté fidèle
Au souvenir d´un soir à Montauban
Candides ardeurs, nos cœurs je me rappelle
S´étaient donnés si jeunes sur un vieux banc
J´étais parti dans la nuit des vacances
Plus léger qu´un elfe au petit jour
Mais à présent à présent quand j´y pense
Je pleure toujours mon premier amour.

4. Fidèle, fidèle pourquoi rester fidèle
Quand tout change et s´en va sans regrets
Quand on est seul debout sur la passerelle
Devant tel ou tel monde qui disparaît
Quand on regarde tous les bateaux qui sombrent
Emportant les choses qu´on espérait
Quand on sait bien que l´on n´est plus qu´une ombre
Fidèle à d´autres ombres à jamais.

Charles Trenet : fidèle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s