Au bout du chemin, il y a…

.

Au bout du chemin, il y a un observatoire astronomique. A l’autre bout du chemin, en tournant le dos à la photographie, il y a un café qui permet le rapprochement. Le lointain et le proche. Co-existent le froid et le chaud, en permanence, dans l’univers. Et le cheminement sur trottoir glissant. Etre près ou être loin. Etre attentif et imaginer l’horizon. Présent et futur. Le passé est à oublier. En partie. Il y a ce moment où vous vous demandez pourquoi vous ne vous êtes pas arrêté plus tôt, notamment pour faire attention à l’endroit où vous posiez les pieds. Pourquoi ne neige t-il pas plus souvent ? Penser le proche, le microscopique ; Rêver au lointain, au macroscopique. Fuir les silences. Ceux qui ont peur de la mort. Ceux qui ont peur de la vie. Ceux qui ont peur de l’autre.  Pourquoi avoir peur ? Fuir les non-dits. Prendre son vélo et sur les anneaux de Saturne faire le tour de la planète gazeuse jusqu’à épuisement… Souffler, se réveiller… Reprendre son chemin. Ne plus oublier que l’on peut toujours glisser… Au bout du chemin, il y a un observatoire astronomique. A l’autre bout du chemin, un café…

Silence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s