Et lire : Joseph Anton : une autobiographie de Salman Rushdie (Plon, 2012)

« Un écrivain irlandais, représenté par l’agence A.P. Watt où elle travaillait, lui avait raconté une histoire à propos des maçons irlandais de sa connaissance qui travaillaient aux fondations d’une grande mosquée à Birmingham. Pendant que personne ne les regardait, ils avaient placé un exemplaire des Versets sataniques dans le ciment frais. « Ainsi cette mosquée est-elle bâtie sur ton livre », lui avait dit Clarissa. »

Joseph Anton : une autobiographie de Salman Rushdie. – Plon, 2012. – p. 215.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s