Rares sont…

Rares sont… endroits qui nous maintiennent debout, de pied en cap, de bonne espérance… déambuler dans la ville, marcher en silence le long des allées du jardin botanique, courir sous un sous-bois qui ne dévoile nuages. S’arrêter. Attendre. Regarder… Rares sont… endroits où nous aimons revenir pour nous assoir, et toujours à la même table… qui est toujours une nouvelle table… Chaises  vides savent nos moments rares… Et l’homme qui vole ne redescend jamais de son plafond rouge, en apesanteur. Rares… ces moments impondérables…  plus légers que fumées de cigarettes… dehors, soudain, ce voile bleu qui se tend, se crispe et on entend un grondement qui s’approche, et qui précède l’orage… et la pluie, et la tension avant que tempête ne s’abatte sur nous… Rare est cet être cher à qui… rêvons, pensons, désirons. Rares… sont ces moments où nous inventons le monde, et de préférence, à deux.  Un café ? Une pression ? Le monde peut devenir léger quand nous le décidons mais longtemps il faut marcher, trébucher, tomber, se relever… et relevé, apercevoir ces deux yeux qui nous regardent… lumières et horizon… et se moquent… Les chutes ne sont pas toujours mortelles… Phares… Rares… N’avons plus le droit de tomber… mais, le faut… continuer à marcher… Homme qui marche est vivant… Rare preuve… a dit l’inuit qui fuit le froid.

Silence

Faire signe (saison 2) : journal quotidien jubilatoire en 200 mots ou quelques… : 148

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s