Regarder un arbre….

Je pourrai regarder un arbre pendant des heures. Sans ennui. Sans regarder montre. Il suffit de s’assoir sur un banc de pierre, celui du jardin botanique de Strasbourg par exemple, banc sis exactement sous le Ginkgo Biloba qui hante ces Faire signe quotidiens ou presque. Je pourrai regarder un arbre pendant des heures. Sans craindre l’ennui. Sans penser avec cette horrible expression de passer le temps. Il suffit de regarder. Sa silhouette générale. Ses branches et leurs dispositions. Et comment le vent anime cet ensemble musical végétal. Et comment cet arbre fait concert avec ses voisins modifiant le paysage à chaque instant. Je pourrai regarder un arbre pendant des heures. Ne connais pas l’ennui, jadis enfant, oui, mais plus aujourd’hui. Bien sûr, j’aimerai bien être maître du temps et pouvoir jouer avec la petite et grande aiguille de l’horloge du long maintenant. Mais il me suffit de m’assoir sur le banc, te rejoindre et tenir ta main. Être silencieux. Regarder. Parler sans m’arrêter. Regarder. Bavard ou taiseux. Tu me dis : chut… Parfois : dis-moi… Je pourrai regarder un arbre pendant des heures…

Silence

Faire signe : journal quotidien jubilatoire en 200 mots ou quelques… : 135

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s