Le regard ultime – 7

« Pour savoir il faut prendre position. Rien de simple dans un tel geste. Prendre position, c’est se situer deux fois au moins, sur les deux fronts au moins que comporte toute position puisque toute position est, fatalement, relative. »

Ou alors, le silence… qui est position aussi. Quelle serait alors l’autre versant de cette position : la création ?

Silence.

En italique, premières phrases de Quand les images prennent position : l’œil de l’histoire, tome 1 par Georges Didi-Huberman. – (Minuit, 2009)
Advertisements

Une réflexion sur “Le regard ultime – 7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s