Le chaos des choses par ana nb (Vase communicant, juin 2012)

.
.

.
.

elle doit placer (correctement ) ses pieds sur un petit socle de bois scindé en deux un système (particulier) lui permettra alors de réussir le passage descendre quelques marches (extrêmement) lisses et grises et atteindre ainsi la forêt

.

elle marche sur la terre – sombre brune –  elle marche sous l’ordre rouge du ciel  – et le rideau d’arbres s’ouvre grands troncs de noir profond  –  

.

air happe peau air bat terre air happe nuage air bat tête air happe corps air happe peau air bat terre air happe nuage air bat tête air happe corps air happe peau air bat terre air happe nuage air bat tête air happe corps air happe peau air bat terre air happe nuage air bat tête air happe corps air happe peau air bat terre air happe nuage air bat tête air happe corps

.

il faut rendre vivante une maison – elle ouvre les fenêtres du haut – elle écarte  les bras et la lumière  étire ses traits dans le ciel – sur la pointe des pieds  – elle  traverse la pièce vide – elle appelle les parlantes –

.

what happened ? What is going to happen ?  what happened ? What is going to happen ?

what happened ? What is going to happen ?  what happened ? What is going to happen ?

what happened ? What is going to happen ?  what happened ? What is going to happen ?

 .

Il  ne s’agit pas d ‘écrire des lieux des choses et d’introduire un personnage – il s’agit de faire glisser entre ces lieux des instertices de silence –

seuls les plis les replis du jour – elle dit cinq  plis donc cinq replis et une nuit – ainsi chaque jour de l’autre côté du mot irradié le  chaos des choses sert une scène –

 .

il faut rendre vivante la maison – elle ouvre les fenêtres du haut – elle écarte  les bras et la lumière  étire ses traits dans le ciel – sur la pointe des pieds  elle tire les volets – elle  traverse le couloir– elle appelle les parlantes –

.

air air air cirque d’air acrobate d’air air air air air air air cirque d’air acrobate d’air air air air

air air air cirque d’air acrobate d’air air air air air air air cirque d’air acrobate d’air air air air

air air air cirque d’air acrobate d’air air air air air air air cirque d’air acrobate d’air air air air

 .

et le rideau d’arbres s’ouvre sur un carré noir –  elle entend la respiration de la danseuse – elle entend la chute de son corps elle

 .

chute et le vent happe rampe heurte et s’arque  chute et le vent happe rampe et s’arque chute et le vent happe rampe heurte et s’arque  chute et le vent happe  rampe et s’arque et tourne jette nuque et bras et chute et s’arque et tourne jette nuque et bras et  ses cheveux serpentés

 .

il faut rendre vivante la maison – elle ouvre les fenêtres du haut – elle écarte  les bras et la lumière  étire ses traits dans le ciel – sur la pointe des pieds elle claque les volets – elle  entre dans la grande pièce – 

 .

le souffleur de bulle frappe sa voix sa voix se répand dans toute la maison sa voix crible les quatres murs sa voix  se coupe en deux sa voix éclate contre le verre de la fenêtre

.

what happened ? What is going to happen ?  what happened ? What is going to happen ?

what happened ? What is going to happen ?  what happened ? What is going to happen ?

what happened ? What is going to happen ?  what happened ? What is going to happen ?

 .

Elle s’ éloigne maintenant  dans la hauteurs des arbres – ses pieds glissent sur les sillons silencieux de la terre –

 .

ana nb

« Le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre. » Vases Communicants.

ana nb propulse sur deux blogs ses effacements et ses vrais rêves ou ses promenades et de  faux rêves en son jardin sauvage. Mise en abyme et prise de distances. Pour ce nouveau vase co, une photo et le mot lisière ont été le fil conducteur de nos deux rêveries (vraies ou fausses – mystère !). Bienvenue ana nb et merci d’accueillir dans votre jardin, moi l’humble jardinier, mon texte : Nous guettions des lueurs de lisière…

 Tous les vases de Juin 2012 sont ci-dessous et bonnes lectures :
François Bon http://www.tierslivre.net et Mahigan Lepage http://mahigan.ca/
Juliette Mezenc http://motmaquis.net/ et Louise Imagine http://motmaquis.net/
Catherine Désormière http://desormiere.blog.lemonde.fr/ et Dominique Hasselmann http://doha75.wordpress.com/
Camille Philibert-Rossignol http://camillephi.blogspot.com/ et Christopher Sélac http://christopherselac.livreaucentre.fr
François Bonneau http://irregulier.blogspot.fr/ et Christophe Sanchez http://www.fut-il.net/

Une réflexion sur “Le chaos des choses par ana nb (Vase communicant, juin 2012)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s