« La conspiration du silence » par kenzaburô Oé

« [La catastrophe de Fukushima] met en lumière la fragilité de la démocratie japonaise. Serons-nous capables de réagir ou bien resterons-nous silencieux ? On saura dans dix ans si le Japon mérite encore l’appellation de nation démocratique. Je m’aperçois que jamais je n’avais ressenti aussi profondément le manque de maturité de la démocratie japonaise. Car cette crise ne se réduit pas au désastre de Fukushima. Le plus désespérant pour moi est « la conspiration du silence » des compagnies d’électricité, des administrations, du gouvernement et des médias pour cacher les dangers. Depuis mars 2011 ont été dévoilés tant de mensonges  – et il y en a probablement d’autres… La révélation de cette complicité des élites pour dissimuler la vérité me bouleverse. Sommes-nous un peuple aussi facile à berner ?
 
J’espère un sursaut de la société civile pour exiger le développement des énergies renouvelables et la prise en compte des alertes des sismologues. 
 
Après Fukushima, une réflexion morale s’impose : on ne peut juger l’énergie nucléaire simplement en termes de productivité. Les victimes des bombardements atomiques ont été les premiers à souligner la dimension éthique de ces bombardements et à appeler à ne pas faire subir à d’autres les mêmes souffrances. Les dirigeants politiques ont ignoré leur appel. La « trahison » commença avec la loi de 1956 sur l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques. Nous en avons recueilli les fruits à Fukushima.  
   
Désormais, l’arrêt des centrales [nucléaires] est la priorité de mon activité citoyenne comme de mon travail  littéraire. »

 
Extraits de l’entretien donné au journal Le Monde des Livres, vendredi 16 mars 2012, par kenzaburô Oé, prix Nobel de littérature 1994.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s