Musique des saisons de Remy de Gourmont (PG, 40) Paysages de la petite ville, 25

Je vis hier un café du bois de Boulogne fermer faute de clients. Nous étions dans le jardin. A sept heures, on nous prévint qu’on allait éteindre le gaz. Il y avait quelque chose de rompu entre les désirs naturels de plein air et la rigueur du moment. Nous en étions à l’été finissant et la saison chantait à l’unisson du frais automne. Qui est-ce qui nous a enseigné, qui a inscrit dans nos nerfs qu’il doit faire chaud en été, froid en hiver, frais aux deux autres saisons ? Ce n’est pas assurément la nature de notre pays qui est fort incertaine : ou du moins, malgré quelques essais de régularité, elle n’y aurait pas suffi. C’est sans doute que nous associons certains états de température avec certains mots, et c’est moins notre sensation qui proteste que notre raison, quand juillet est pluvieux ou janvier très doux. Presque à notre insu, nous disposons notre vie à tel moment pour la chaleur, à tel autre pour le froid et nous sommes régulièrement très surpris, quand les saisons réelles ne répondent pas à ce que nous en attendons. Même, quand nous nous reportons vers le passé, nous croyons très sincèrement que les incertaines saisons s’y succédaient avec une régularité parfaite et que le désordre n’est que dans le présent. Cela tient à ce que la vie s’écoule beaucoup moins selon la réalité, si difficile à percevoir, que selon la représentation que nous nous en faisons. Et cette représentation, pour être perçue à son tour, doit se construire logiquement. Sans cela, nous n’y reconnaîtrions plus rien et cela serait pour nous un grand désarroi. Les saisons doivent donc s’écouler selon une musique nettement rythmée et qui les différencie absolument l’une de l’autre. L’homme est toujours l’enfant qui va se promener et que la pluie surprend. Oh ! il pleut ! Ce n’est pas juste !

Remy de Gourmont, 1913.

Extrait de Paysages in La Petite ville suivi de Paysages, parue au Mercure de France, 1913. Disponible en ligne sur archive.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s