Cachectique

Cachectique. On voudrait que soit notre pensée. Lu ce jour ce mot ici et tiré de cette œuvre-là. La littérature, l’anti-cachexie, contre cette pensée cachectique, performative qui envahira jusqu’en mai nos ondes, nos atmosphères. Seule solution, le silence de la lecture. N’y pouvons rien de cette pensée là, comme un char qui entre dans la ville de Prague en 1968, comme le char qui bientôt va écraser celui – chinois – qui essaie de l’empêcher de passer. Cachectique. Des mots écrits comme seul défense, antidote contre virus. Et vertiges, besoin de s’asseoir, les armées des convaincus sont en ordre de marche. Et pourquoi cela me fait peur. Cachectique de la pensée et paranoïa des militants politiques. Entendre sur les ondes le contraire de ce que la littérature dit, tente de dire sur l’empathie, la compréhension, la complexité. De vivre, de vivre seul, de vivre avec l’autre, de vivre avec les autres. Cela ne s’arrêtera jamais. Même mon choix de l’optimisme et de la nécessaire naïveté est atteint, ce jour. Heureusement, demain ou dans quelques heures, de bon pied, bon œil, retrouverai chemins buissonniers. C’est la littérature qui me donne le la… C’est la littérature qui est notre humus… Bon dimanche.

Silence

Faire signe : journal quotidien jubilatoire en 200 mots ou quelques… : 70

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s