Le chat endormi par Remy de Gourmont (PG, 37) Paysages de la petite ville, 22

L’autre jour, en sortant de chez moi, je me suis arrêté, aussi longtemps que la décence le permettait, devant une femme et devant un chat endormi. C’est un tableau que je connais bien, mais jamais il ne m’avait requis comme ce soir-là. Le chat est gros, d’ample fourrure et appartient à quelqu’une de nos variétés indigènes, il n’a rien de singulier. Il n’est ni japonais ni siamois. Sa beauté n’en est donc que plus simple et plus frappante, pour celui qui sait distinguer la beauté de la singularité. La femme est une de ces patientes ouvrières qui témoignent à la vitrine des petits tailleurs de l’habileté de la maison aux reprises invisibles. Le chat était presque couché sur son ouvrage, ses oreilles touchaient sa main, effleurées toutes les secondes par le passage de l’aiguille, et on sentait en ces deux êtres une si profonde confiance et un tel bonheur d’être, l’une à coudre près de son ami, l’autre à dormir près de son amie, que c’en était presque émouvant. Comme tout spectacle d’amour, car c’était de l’amour, évidemment, de cet amour qui prend tant de formes et qui ne se manifeste peut-être jamais plus purement qu’entre un être humain et un animal. La place n’est pas très favorable pour le chat. Elle est étroite et la table est dure. Elle est éclairée intensément et le chat n’aime pas la lumière vive. N’importe, il faut qu’il soit là, il n’est bien qu’à cet endroit inconfortable, il ne se plaît pas ailleurs. Dans ce coin, il sent la chaleur de son amie et perçoit sa respiration. C’est, parmi les mystères de la sympathie, un des plus curieux, que cette élection d’un être humain par un animal, qui en prend possession, qui le veut pour soi, qui le surveille, qui aime sa présence et rien que sa présence. Le chien en donne des exemples indiscrets, maladifs. Le chat porte son amour avec sérénité.

.

Remy de Gourmont, 1913.

Extrait de Paysages in La Petite ville suivi de Paysages, parue au Mercure de France, 1913. Disponible en ligne sur archive.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s