L’homme d’ici par Remy de Gourmont (PG, 27) Paysages de la petite ville, 12

 

L’homme d’ici est toujours un paysan, par quelque côté, même celui qui  habite les villes, car il n’y a que de petites villes et qui ne tirent leur vie précaire que des campagnes. Ce qu’on dit de l’un est toujours à peu près valable pour l’autre. Il n’y a pas antagonisme, même quand il n’y a point parité absolue. C’est d’ailleurs un fait que la population diminue également dans les villages et dans les agglomérations plus importantes et c’en est un autre que le pays est assez uniformément prolifique. J’y vois des familles de cinq ou six enfants, ce qui est le cas de presque toutes celles que je connais. Mais deux causes les atteignent, l’émigration et les diverses maladies nées de l’alcoolisme. Ceux qui restent dans le pays déclinent, arrivés à l’âge d’homme et disparaissent. La plupart, comme je t’ai dit, quittent le pays où le travail, trop bien organisé, ne leur permet pasde prendre leur place au soleil. On voit donc fondre les plus belles familles. En peu d’années, il n’en reste rien. Cela fait que l’agriculture passe par des moments assez durs, surtout à l’époque de la moisson. Comme elle accueillerait bien des travailleurs étrangers, s’ils pouvaient venir pour quelques mois et s’en aller la récolte faite ! L’hiver, on ne saurait à quoi les occuper et nul cultivateur ne pourrait assurer leur existence pendant la mauvaise saison, tant les gens sont devenus exigeants. On voit donc que ces questions sont des plus complexes, et il en est de même partout ou à peu près. Ce ne sont pas les statistiques qui peuvent servir à les résoudre ni même à les comprendre. Et l’observation, qui permet de les comprendre, est encore plus impuissante à les résoudre. L’homme d’ici travaille frénétiquement, mais le moment viendra où le travail même sera débordé, où l’effort sera vain.  

.

Remy de Gourmont, 1913.

Extrait de Paysages in La Petite ville suivi de Paysages, parue au Mercure de France, 1913. Disponible en ligne sur archive.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s