Par laquelle elle s’insinue en nous…

… et nous fait trembler… chouette ciel bleu ouverture sens direction… et c’est où Le Nord ? Sommes guetteurs… lumières… sourires… caresses… Par laquelle elle s’insinue en nous… ne veut pas la refermer, elle… qui nous rend vivants, et compréhensifs, et curieux… et plein d’autres choses qu’on ne peut pas dire… qu’on ne dit pas… et garder mystère… et, c’est elle… Par laquelle elle s’insinue en nous… qui buvons l’air sans nous en rendre compte… emplissons poumons comme eau de source désaltère… et décomposer gestes, et mouvements, et danses… Par laquelle elle s’insinue en nous… et des mots, des photos, des sons… et le bruit du vent dans les arbres du jardin… et le merle moqueur… cerises ne sont pas encore à l’état de fleurs… cerisier tout déplumé… du rouge sur la branche… et c’est celui de la gorge de l’oiseau… inquiet, toujours, et à l’affût, constamment… pas drôle, une vie d’oiseau… Par laquelle elle s’insinue en nous… des rêves, et des plages, et des vagues… et d’autres arabesques qui font chavirer, et chanter puis… Par laquelle elle s’insinue en nous… cette douce fêlure qui longe le bord de… Par laquelle elle s’insinue en NOUS…

Silence

Faire signe : journal quotidien jubilatoire en 200 mots ou quelques… : 61

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s