Des apparences…

Evidemment, la nuit cache les apparences. L’ombre, la lumière. Ce qui est laid, le jour, peut la nuit, resplendir. C’est question de goût ou d’ambiances. Ou d’yeux. Le photographe capture les moments et les significations. Selon la photographie regardée, on pourrait dire que les villes s’enlaidissent ou alors se parent des guirlandes de la fête. La fête est imposée ou réparatrice, vécue comme respiration dans l’avalanche de catastrophes annoncées : la chute d’une monnaie, la destruction atomique, la mort d’un tyran, voire la fin du monde, et il n’y a même pas de super-héros à la fin qui nous sauve... La fête se termine en beauté : tout peut recommencer, on s’embrasse, un cycle se termine, une année,  tout peut s’effacer : dettes souvenirs désespoirs. Dans mon pays actuel, près de la mer méditerranée, il y a les treize desserts, des bateaux qui emmènent des touristes voir d’autres bateaux de milliardaires dans un petit port proche d’ici, un peu de mistral de temps en temps pour chasser quelques nuages égarés et faire revenir le ciel bleu, même en hiver. Ce n’est pas clichés phrases d’avant ni désir de polémique. La polémique tue la lumière. On n’arrive pas bien à s’imaginer la fin du monde, à cet endroit là, où je vis, où je travaille. On se promène sur le port, un jour entre midi et deux. Et on découvre soudain cet objet hétéroclite et décalé qui trône sur un toit. On se demande qui a bien pu avoir l’idée de modifier le paysage ainsi. Un peu de mélancolie vous envahit. Se souvenir de l’enfance, quand on croyait encore à tout cela. On revient quand il fait nuit : on est toujours étonné. Et se dire qu’il en faut peut-être des objets ainsi, des apparences comme celles-ci, pour ne pas sombrer dans le pessimisme ambiant. Mais c’est le peut-être qui est important… avec la mélancolie et une ironie douce comme complément de survie…

Silence

Faire signe : journal quotidien jubilatoire en 200 mots ou quelques… : 43

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s