L’instant d’après…

L’instant d’après, quand je suis repassé, il n’y avait plus de feuilles. L’automne s’en était allé, l’hiver était là ou presque. Mais il faisait toujours aussi chaud et toujours cette impression d’être en été, un jour vers mi-septembre, le 15 précisément. Le temps s’est arrêté ce jour comme un instantané pris avec le polaroïd. Et depuis, je regarde cette photo et en voit chaque détail. Finit la vitesse des flux. Le changement constant. Les promenades dans le baroque profond du Web. J’aime cette lenteur liée à l’approfondissement, au temps pris pour regarder. Je ne suis plus un obturateur. Je serai un peu comme le critique de peinture. Je voudrais parler des détails de la photographie. Le photographe est semblable au peintre. Au peintre qui peint la totalité, et non des détails. Ou des détails dans leur totalité. Nous, les voyeurs, nous en distinguons des bouts. Mais le peintre ou le photographe font paysages, font totalité. Alors, m’amuse à jouer avec les photographies de la photographe, à créer montage pour me dire que le temps passe encore depuis le 15 septembre. Le Gingko Biloba et ses feuilles jaunes. Le Gingko Biloba sans ses feuilles. Tapis de soleil au sol où se promènent petits oiseaux et pies noires et blanches. Le temps a dû passer depuis le 15 septembre et dans deux jours, cela fera trois mois, qu’il passe, le temps. L’instant d’après, je souriais toujours… et comptais toutes les feuilles tombées au sol.

Silence

Faire signe : journal quotidien jubilatoire en 200 mots ou quelques… : 38

 

Publicités

Une réflexion sur “L’instant d’après…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s