Oloé strasbourgeois : photolalie au café Brant

« C’est toujours le moment. » J’entends la voix qui m’est chère. Au café Brant, la nuit tombe et bientôt le reflet des enseignes dans les arbres. Les lumières s’allument. Le mobilier rouge, un homme qui vole au plafond, des dessins, des instruments de musique, une hélice sur les murs. J’écoute. Je parle. Je lis. Où Lire Où Ecrire. Etre vivant : être là. On n’est jamais seul au café Brant… Et la ville qui bruisse autour de vous…

Silence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s