Faire signe

Faire signe, exercice quotidien pour fixer sa présence dans le monde avec les mots. Distances kilométriques jamais n’aboliront tension de l’émotion. Les mots sont messagers permanents : fixent et rassurent. Il n’est jamais question de s’arrêter quand on a commencé cette randonnée. 42 printemps, étés et automnes. Demain, il n’y aura plus d’hivers. Pense aux odeurs des cerisiers en fleurs, au Japon espéré, aux sushis délicats, aux histoires insensées de Shéhérazade. La nouvelle année débute dans trois jours. Me moque du calendrier officiel. Le temps n’existe que pour être inventé, perpétuellement imaginé. Le langage est suprême danger, certes, il peut aussi être douceur et jubilation. Je nous regarde. Il fait beau. Les cerisiers sont en fleurs en permanence. Dans le labyrinthe, toujours, le fil d’Ariane est à trouver. Principe du nomadisme. Long à trouver mais ensuite chemin est devant vous. Parfois, abrupt, à flan de falaises, parfois calme, sous les hautes futaies et d’autres fois encore, lent,  entre des champs de blés, à perte de vue. L’horizon est indépassable et ça me convient. Humilité du jardinier. Le chemin peut passer par la ville ou par la campagne, se dérouler de jour ou de nuit, par beau temps ou par temps orageux, les fâcheux ne gagneront pas. Je ne veux pas me persuader que sous les cerisiers en fleurs sont enterrés des cadavres. Ceux qui marchent… respirent. Vivent. Viens…

Silence

Faire signe : journal quotidien jubilatoire en 200 mots ou quelques… : 1

Publicités

5 réflexions sur “Faire signe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s