Fragment 3 : courage

Sègre :

« Le moment était venu d’avoir du courage. Celui que je n’avais pas eu à vingt ans. Tout redevenait possible. Il suffisait de suivre la lueur aperçue. Je m’étais laissé faire par les voix cyniques, les tristes, les aigries, celles qui ne pensaient que par déclenchement de la sonnerie du tiroir caisse… C’était l’air du temps, c’était moderne.

Mais Ne me convenait pas.

Le doute, toujours. Seul moteur pour garder fraicheur de curiosité. Et puis, courage de dire, d’ écrire en se moquant des jaloux, des sans-yeux pour voir, des sans-oreilles pour écouter, des sans-âmes pour sentir. Ecouté hier le conseil du grand écrivain qui disait : au moment de l’écriture , abandonner toute censure et tout le reste…

Sourire en voyant un ange ailé plâner dans le ciel redevenu bleu. Ange directement venu du film berlinois.

Vagues et retour du bonheur…

« NOUS sommes embarqués – Fortsetzung folgt » (Les Ailes du désir /Wim Wenders. – dernier plan du film) »

 

[Sibérie : le souffle / silence]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s