Echolalies entre deux traductions de Montaigne : de l’expérience

« Il N’Y A PAS de désir plus naturel que le désir de connaissance. » « Il n’est désir plus naturel que le désir de connaissance« 

« Aussi essayons-nous tous les moyens qui peuvent nous y mener et, quand la raison nous fait défaut, nous nous rabattons sur l’expérience.

L’expérience, multipliant les tentatives , donna naissance aux Arts.

L’exemple nous montra la route à suivre.

(Manulius, Astronomikon, I, 59) » (p.157)

 « Quand la raison nous faut [manque], nous y employons l’expérience,

C’est par épreuves diverses que l’art est né :

L’exemple nous a montré la voie.

(Manilius, I, 59) » (p. 764)

[…]

« Les rois et les philosophes défèquent. Les dames de la noblesse aussi. Ceux qui participent à la vie publique se doivent de respecter les bonnes manières. » « Et les rois et les philosophes fientent, et les dames aussi. Les vies publiques se doivent à la cérémonie« 

« Mais moi, qui mène une vie anonyme, loin du regard des autres, je puis faire tout ce que la nature permet. Soldat et Gascon, voilà qui m’autorise à manquer quelque peu de retenue. » « La mienne, obscure et privée, jouit de toute dispense naturelle ; soldat et Gascon sont qualités aussi un peu sujettes à l’indiscrétion. »

« J’ai donc toute liberté de dire ce qui suit au sujet d’une telle action : d’abord, il faut l’accomplir régulièrement, à heures fixes dans la nuit, et, comme je le fais, en prendre l’habitude et ne pas y déroger. » (p. 200) « Par quoi je dirai ceci de cette action : qu’il est besoin de la renvoyer à certaines heures prescrites et nocturnes, et s’y forcer par coutume et assujettit, comme j’ai fait. » (p. 778)

Echolalies sur les belles infidèles . Vie et évolution du même texte. Est-ce que le sens évolue en même temps que l’époque qui le lit ? Extraits du chapitre De l’éducation, le texte en noir est une traduction en français de la version japonaise des Essais de Montaigne, parue sous le titre de : Vivre à propos aux éditions Flammarion en 2009, sous la direction de Pascal Hervieu. Celui en bleu, de texte, est une mise en français moderne par Claude Pinganaud, édition parue aux éditions Arléa.

Belles infidèles ? Lisons le texte original, enfin, celui datant de 1595 pour la version Pléiade de Jean Basalmo, Michel Magnien et Catherine Magnien-Simonin, Gallimard, 2007. Vie et évolution:

« Il n’est desir plus naturel que le desir de coignoissance. Nous essayons tous les moyens qui nous y peuvent mener. Quand la raison nous faut, nous y employons l’expérience.

Per uarios usus artem experentia fecit :

Exemplo monstrate uiam.

(L’expérience a par diverses pratiques constitué les arts, l’exemple montrant le chemin. » (p. 1111)

[…]

« Et les Roys et les philosophes fientent, et les dames aussi : Les vies publiques se doivent à la cérémonie : la mienne obscure et privée, jouit de toute dispense naturelle : Soldat et Gascon, sont qualitez aussi, un peu subjettes à l’indiscrétion. Parquoy, je diray cecy de ceste action : qu’il est besoing de la renvoyer à certaines heures, prescriptes et nocturnes, et s’y forcer par coustume, et assubjectir, comme j’ay faict. » (p.1133)

Tout bouge ! Ne vous dirais pas quelle version a ma préférence. Un indice : j’aime la musique d’un texte… Et vous invite, en ce dimanche, à lire Montaigne ou bien à lire ceux qui s’en sont inspirés.Une recherche sur Montaigne dans Publie.net, nous mène à des auteurs qui ont fait lien avec Michel. Bonnes lectures et bon Dimanche.

Ainsi finit cette flânerie, « Il faut bien bander l’ame, pour luy faire sentir, comme elle s’escoule. »

Silence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s