La poésie, c’est comme monter à cheval

 » La prose, c’est comme marcher sur ses pieds, avancer en mettant un pied devant l’autre, prudemment et conséquemment. La poésie, c’est comme monter à cheval. On ne sait pas où on va, et on n’y va même pas. On galope avec le sentiment d’être aérien. »

Erri de Luca répondant aux questions de Salomon Malka pour la revue Transfuge pour le numéro de mai 2011

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s