Le collectionneur

Philippe Ramette

.

.

Il collectionnait les arbres.

Il y avait celui qui les plantait

et celui qui les collectionnait.

Il possédait plusieurs essences, plusieurs espèces de chaque arbre

Mais le verbe posséder n’était pas à-propos

Dans sa forêt, il se promenait

et respirait l’odeur de chacun de ses habitants

Il possédait, oui, il possédait un grand terrain

Il collectionnait les arbres, oui

Ce n’était guère à la mode

mais lui, il le faisait

 

Silence.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s