L’espace

Se dire il faut ranger cette bibliothèque

Se dire il y a trop de livres partout les murs penchent

Se dire il n’y a plus de place

et si le luxe c’était l’espace

Se dire plein de bonne volonté : commencons par enlever les livres qui ne sont pas absolument indispensables

Se dire alors : pas celui-là, ni celui-ci… désespoir du désherbage…changez de mode alors

Se dire  je ne vais garder que les auteurs indispensables… désespoir renouvellé

et si le luxe c’était l’espace

Se dire cet auteur, non, je le garde… et celui-là aussi

Se dire pourtant je ne suis pas bibliophile, je ne suis pas atteint de cette maladie

Se dire qu’on ne va plus pouvoir entasser ainsi se le répéter en souriant instantanément

Penser alors à Varlam Chalamov qui, dans la dernière phrase, de son magnifique Mes bibliothèques écrivait :  « je regrette de n’avoir jamais possédé ma propre bibliothèque« 

Se dire qu’il y a une solution

Se dire que la solution est le web, le web et ses capacités de stockage, le web et ses bibliothèques numériques

Se réjouir : le web nous apporte le luxe de l’espace

Ainsi finit mon histoire.

Silence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s