Alors tous les chemins s’aplanissent…

Or, quand nous pénétrons dans une bibliothèque et que nous contemplons ces étendues livresques, que se passe-t-il dans notre âme, si ce n’est une grâce ? Spirituellement, nous pouvons enfin combler cet atroce sentiment de lacune faisant de nous des vers de terre dans ce bas monde. Les longs rayonnages nous renvoient une image idéale, celle des domaines complets de l’esprit humain. Alors tous les chemins s’aplanissent, tout est renouvelé, et nous nous approchons d’une vision mystique de l’Abondance. L’inépuisable lait de la culture humaine mis à notre portée. Servez-vous, c’est gratuit. Empruntez, car autant l’abondance matérielle appauvrit l’âme,  l’abondance culturelle l’enrichit.

(La cote 400 / Sophie Divry. – Les allusifs, 2010)

Thierry Winum. – Les rêves du labyrinthe.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s